LA FIBRE SOLIDAIRE

Depuis 2009, LA FIBRE TEXTILE et son projet « PÉDALER POUR LA PAIX » ont échangé des solidarités textiles avec des correspondants souvent éloignés.

Projet 2022 en INDE: ( détail et nouvelles à découvrir en dessous…)   

Laines du Kumaon, production de laine de qualité dans la vallée du Johar et ses alentours (Inde)

et  nous serons aussi partenaire ( financier et technique ) du Projet Blue Pastel, transformation de produits issus du pastel des teinturiers (France)

DECOUVREZ NOS RENDEZ ET SURTOUT LES REALISATIONS ANTERIEURES!


Prochaine rencontre pour rencontrer les adhérents de la Fibre!

Télécharger
Programme détaillé des RDV
calendrier PPP au 07 septembre 2022.pdf
Document Adobe Acrobat 281.0 KB

 

Je vous communique dès à présent la liste des référentes PPP pour 2022:
Nord-Ouest: Isabelle Boulangé (
isabelle.teinture@orange.fr)
Bretagne: Odile Corteggiani (
odile.corteggiani@gmail.com)
Touraine et Poitou-Charente : Annie Erens (
anniemarcerens@wanadoo.fr)
Aquitaine et Occitanie: Ismini Herberichs (
ismini.herberichs@laposte.net )
Sud-Est: Annick Souyri et Rachel Pilorget (
aniksou@orange.fr, rapilos@yahoo.com)



Projet 2022 en Inde!

Nous avons le plaisir de vous faire part de la validation par l’AG du projet Pédaler Pour la Paix 2022:

Laines du Kumaon, production de laine de qualité dans la vallée du Johar et ses alentours (Inde)

Ce projet a pour objectif de recréer une filière laine complète en travaillant à l'obtention d'un fil de meilleure qualité, et de rendre cette laine locale accessible aux artisans de la région pour le développement de leurs produits. Si la majorité de la laine des moutons est aujourd'hui jetée dans cette région, il existe encore une petite manufacture avec des machines à carder et des métiers à tisser, actuellement très peu utilisés. Dans les foyers, les savoir-faire de filage, tapisserie, tissage, sont encore là, et les outils aussi. Mais les femmes ont remplacé la laine locale par de l'acrylique, faute de disposer d'une laine de qualité locale, dans leur travaux de tricot et de tissage.

Ce projet pourra notamment aider un collectif de femmes, “Himalayan Naari”, basé dans le village de Chaukori. Ces femmes viennent accompagner leurs enfants venus étudier de villages éloignés à Chakhauri, et tricotent pour vendre leur production. Ce collectif sera donc un partenaire privilégie pour tester les fils obtenus et proposer différents types de produits selon la qualité des fils. Ces femmes interviendront principalement une fois le fil créé, mais leurs expériences et leurs réseaux sur place permettront de participer aussi à la réactivation de la filière laine.

En 2022, l'effort sera tout d'abord porté sur la première étape de la filière: la tonte et le tri, avec un gros travail de coopération avec les éleveurs et les bergers. Puis pendant l'été, les femmes du village travailleront au lavage, cardage et filage, pour fournir les premiers fils produits avec la laine locale, aux femmes du collectif Himalayan Naari, pour les premiers tests de tricot et les premiers essais de teinture naturelle.

Et nous serons aussi partenaire ( financier et technique ) du :

Projet Blue Pastel, transformation de produits issus du pastel des teinturiers (France)

 

En effet, pour soutenir ce projet, nous pourrons répondre à une campagne de financement participatif qui devrait être lancée au cours du premier semestre. Des échanges techniques seront aussi possibles avec La Fibre Textile, car la porteuse du projet Blue Pastel a confirmé être très intéressée par le retour d'expérience de teinturiers de notre association qui pourraient tester les pigments issus d'un premier prototype en 2022 (le prototype définitif permettant de monter une unité industrielle est prévu pour fin de l'année).

Télécharger
laines du kumaon.pdf
Document Adobe Acrobat 10.6 MB
Télécharger
PPP2022paysage.pdf
Document Adobe Acrobat 53.5 KB

Télécharger
BluePastel.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB
Télécharger
Plaquette Blue & Pastel plaquette janvie
Document Adobe Acrobat 498.9 KB

le 7 sept2022

Nouvelles du projet en Inde (message d'Anaïs en date de juillet dernier):
Je suis actuellement sur la fin de mon premier voyage en Inde pour cette
année et déjà redescendu des montagnes depuis 2 semaines, car la mousson
est bien là et les glissements de terrain qui l'accompagnent aussi. Donc
les routes sont parfois bloquées.
Tout va bien ici, juste un petit covid qui vient de s'inviter et
perturber mon planning.

Petit résumé (plutôt détaillé) point par point de l'avancement après ces
2 mois dans l'Himalaya :

1. Le tri
J'ai bien pu trier les 75kg récoltées avec l'aide de mon compagnon et 2
autres femmes. Ce travail de tri a été fait de manière complétement
bénévole... Les 2 femmes sont venues parce qu'elles avaient envie
d'apprendre et de m'aider.
J'ai vraiment ressenti que le projet parle et plait aux personnes avec
lesquelles j'ai pu échanger. Même en discutant avec des adolescentes,
qui viennent de finir l'école et qui cherchent des boulots dans
l'industrie textile de la fast fashion en tant que petite main par
exemple. Apprendre la teinture les intéressent, apprendre à filer les
intéressent... Avec évidemment un salaire à la clef, mais en tout cas il
y a une envie déjà là. Et c'est très précieux pour la suite du projet.

2. le lavage
Pour le moment seulement 25kg ont été lavé sur les 75kg. La mousson nous
a stoppée net. Donc là on a pris un retard de folie, car je voulais que
tout soit lavé avant de partir. Mais les tontes ont été plus tardives
que d'habitude, le départ en transhumance presque reculé d'1 mois...
Donc il faut faire avec, la fenêtre était vraiment trop courte.
Bien évidemment, ce travail de lavage, (je le savais) est beaucoup trop
long et laborieux. Mais pour le moment on ne peut pas trop faire
autrement.
Les 50 autres kg seront lavés après la mousson soit fin septembre,
datent prévues pour mon deuxième voyage de l'année.

3. la teinture
Premier test de teinture en bourre effectué. Première fois que j'essaie
cette technique de teinture aussi. D'ailleurs sur mes premiers
échantillons je me suis retrouvée avec une laine complètement feutrée à
la sortie des bains.
J'ai utilisé une plante qui pousse localement : l’œillet d'Inde.
J'ai fait un test sur 1kg de laine. Obtention d'un jaune très beau,
lumineux et doux, mais peut être un peu trop subtile pour son coté
chiné. A voir ensuite au filage ce que ça donne.
En tout cas en septembre de nouveaux tests seront menés pour avoir une
gamme avec plusieurs fils chinées pour les tapis. Ce coté chiné apporte
vraiment un plus à la laine, et je n'ai pas trouvé tellement de marques
ou associations travaillant la teinture naturelle qui proposent des fils
chinés. Donc une idée à creuser avec plusieurs tests à venir.

4. le cardage
La carding factory de Munsyari est complétement overbookée. Elle a
ouvert ses portes en février dernier après 2 ans de fermeture totale
pour cause de covid. Et ouvert ses portes que pour 1 journée travaillée
par semaine... Donc les sacs de laine des locaux s'entassent.
J'ai pu négocier le cardage de 2kg (avant tout le monde donc...) : 1kg
en blanc et 1kg avec mon test de jaune chiné.
je suis vraiment super contente du résultat. le tri a été un peu long
mais ça a payé. la laine est pas trop rèche à la sortie.
J'ai croisé des laines vraiment très très très rèches à la cardeuse.
Avec vraiment beaucoup de poils.

5. Continuité pendant la mousson et mon absence
Les 23kg lavés restant vont partir en partie à la cardeuse. C'est mon
compagnon qui va s'occuper de déposer et récupérer la laine.
Pour le moment j'ai trouvé une fileuse, qui serait d'accord pour
travailler avec ma laine. Donc le filage devrait commencer juste avec
elle pendant mon absence. Et lorsque je reviens il faut que je crée une
équipe un peu plus grande.

6. La transhumance
Incroyable ! Je vais écrire un article que je vous enverrai. Un
expérience humaine très enrichissante. Vraiment. Et j'ai pu collecter
des informations précieuses pour la suite. Qui compliquent encore un peu
plus le travail de tri, et les partenariats à établir avec les bergers.
Mais je progresse.

Voilà pour les dernières nouvelles, pour vos adhérents.
J'ai hâte de continuer le travail de transformation de la laine en
septembre !
A bientôt,
Anaïs

 


Nouvelles du projet Blue & Pastel en France. 

Texte et photos (jointes à ce mail) envoyés par Aurore Cottrel en septembre

Le Bleu ça vous parle ? Alors vous ne pourrez plus oublier le nom de cette plante « le Pastel des Teinturiers » car c’est l’essence même du projet Blue&Pastel.

De cette plante, historiquement cultivée en Normandie, en Picardie et en Occitanie, on extrait un pigment bleu et une huile.

Avec Blue & Pastel, nous développons l’industrialisation et la filière en Normandie.

Cette activité répond aux attentes du marché Textile, Cosmétique, agroalimentaire , art , décoration,   et surtout aux grands enjeux environnementaux de demain.

A ce jour, nous démarrons la production d’indigo avec notre pilote d’extraction, installé à Villers sur Mer. Dès cette fin d’année, nous pourrons vous proposer, à la vente, l’indigo du Pastel, si emblématique.

Dans le cadre d’un projet collaboratif, nous avons mobilisé plusieurs agriculteurs, qui vont implanter le pastel des teinturiers sur leur exploitation, dès l’automne. Les feuilles seront récoltées dès 2023, pour extraire le pigment. Nous attendons cette période avec impatience.

Nos programmes de R&D sont en cours et notamment en lien avec IFTH, Institut Française du textile et d’Habillement.

L’IFTH est le centre technologique français de référence pour la filière textile-habillement. Il nous accompagne dans notre projet, dans l’objectif aussi de la relocalisation des activités liées au textile.

Dans les prochaines semaines, nous allons lancer une campagne de financement participatif, qui nous permettra de réaliser nos investissements en 2O23. C’est un projet de longue haleine, que nous défendons avec véhémence.

Transformer une culture en teinture quoi de plus innovant !



 le 8 juillet 2022

nous avons reçu des nouvelles des porteuses des 2 projets que nous soutenons cette année, que je partage avec vous:

Projet en Inde : Anaïs est bien arrivée en Inde en mai dernier. Les formalités pour obtenir son visa ayant été plus longues que prévu, elle est arrivée trop tard pour organiser le tri de tonte cette année, mais a pu collecter de la laine auprès d'un berger du village qui continue à récupérer des toisons auprès des éleveurs, et elle a pu organiser le tri malgré le fait que ce soit moins facile que directement sur le chantier de tonte. L'opération lavage a donc débuté ensuite rapidement car la mousson arrivant en juin, il a fallu faire vite. La prochaine étape sera de faire des tests de teinture sur la toison pour la création de fils chinés pour de la laine à tapis, une nouvelle idée qui a émergé des conversations avec les femmes du village qui tissent. En parallèle du travail du tri de laine pour les fils à tapis, Anaïs travaille aussi comme prévu sur les mélanges avec de l'angora, dont le poil a été récolté avant son arrivée, par des éleveurs d'un autre village. Les tests avec ces fils plus doux pour d'autres utilisations comme le tricot, sont attendus pour septembre. 

Projet Blue & Pastel: Aurore nous a donné aussi de très bonnes nouvelles du projet Blue & Pastel que nous soutenons aussi cette année. Le pilote d'extraction du pigment est prêt à démarrer, ce pigment issu de plantes cultivées en France pourrait donc être disponible à la commercialisation d'ici la fin de l'année. Le projet Blue & Pastel a aussi reçu de nombreux prix, dont les Trophées Nationaux de la Bio Economie. Aurore doit nous envoyer plus d'informations pour diffusion aux adhérents de La Fibre Textile. Elle m'a également précisé que l'opération de financement participatif a pris un peu de retard car la première plateforme choisie n'était pas cohérente avec l'étape d'avancement du projet. Le financement auquel La Fibre Textile a prévu de participer, sera donc finalement lancé via la plateforme MIMOSA en septembre; Aurore nous enverra les informations dès que possible.

Encore merci pour votre participation, pour l'énergie et le temps que vous consacrez à notre projet Pédaler Pour la Paix, et au plaisir de vous retrouver à l'occasion d'une prochaine manifestation PPP,

Annick


Des nouvelles de notre projet Pédaler Pour la Paix:

Nous avons déjà présenté nos 2 premiers stands Pédaler Pour la Paix lors de notre AG à Saint-Etienne fin janvier puis à la fête de la laine organisée par la Toison d'Art, qui a eu lieu les 11, 12 et 13 février à Crest dans la Drôme.

La vente des écheveaux sur ces 3 jours a permis de récolter la somme de 1090,05 euros, un bel encouragement pour débuter l'année!

Heureusement, notre stock de début d'année était important, grâce au stock restant de l'an dernier, et au stock de la valise d'Auvergne apportée par Christelle Jeannet. Merci aussi aux participantes (Marie, Marie-Christine, Bénédicte, Johanne et Inès), qui sont également venues avec leur petit paquet d'écheveaux filés. Et merci à tous les exposants de Crest, venus nous encourager et nous donner pour certains de la belle fibre à filer!

Et merci beaucoup à la mercerie solidaire “Coco Chapelle” située dans la Drôme, qui nous a fait un don de 270 euros!

C'était une très belle manifestation, riche en rencontres, et nous avons eu le plaisir de présenter le projet en Inde, pour la réactivation d'une filière laine locale, que nous soutenons cette année avec PPP. Nous avons pu aussi parler du projet Blue Pastel, pour la transformation de produits issus du pastel des teinturiers en France.

Le public s'est montré comme d'habitude très intéressé et très curieux.

Les prochains stands PPP se tiendront les we des 26 et 27 mars, à Rambouillet dans les Yvelines à la fête de la tonte, et peut-être à l'occasion de l'AG de l'ATELIER-Laines d'Europe à Bazolles dans la Nièvre (le même we).

 

Et merci par avance pour vos dons d'écheveaux, et votre participation !

Vous trouverez ci-joint une dernière mise à jour de notre calendrier des manifestations Pédaler Pour la Paix pour 2022 . Si vous souhaitez participer à un prochain stand Pédaler Pour la Paix, merci de contacter dès que possible la personne dont l'adresse mail est en contact pour la manifestation concernée.

Annick